Parcours de Hobos

Rencontre avec des personnalités de notre communauté au parcours atypique, véritables Hobos des temps modernes, dont le mode de vie diffère de l’avenir qu’ils s’étaient imaginés.

- survolez l'image pour lire l'article -

Le parcours de Marie

Un nouveau parcours : celui de Marie qui a eu le courage de tout plaquer pour suivre sa passion !

 

  •  Raconte nous ta dernière aventure !

Je m’appelle Marie Griveau et après une dizaine d’années passées dans la communication et le packaging, j’ai décidé de changer radicalement de vie pour faire de ma passion, la céramique, mon métier. 

Travailler la terre était pour moi une évidence et fabriquer des objets de mes propres mains est devenu une nécessité. J’ai donc quitté mon CDI et son confort pour une formation professionnelle chez ATC (dans le 12ème arrondissement) et j’ai obtenu mon CAP tournage en céramique. 

 

J’ai ensuite installé un petit atelier chez mes parents pour quelques mois afin de pouvoir travailler sur ma première collection en attendant de trouver un atelier à louer à Paris. Ce qui est arrivé en juin dernier !

Tout s’est ensuite enchainé très vite : création de ma société, travaux cet été, installation du matériel et ouverture en septembre. 

 

Cette reconversion m’a donné un nouveau souffle, le challenge est grand mais avec de l’énergie et de la passion, tout est visiblement possible ! Mes cours rencontrent déjà un beau succès et ma première collection est sortie pour Noël…

 

  • Ta trousse VPDDLG : en quoi est-elle adaptée à ton mode de vie ?
    Que représente-t-elle pour toi ?

C’est dans ma trousse que je range mes outils depuis plus d’un an : je l’avais pendant ma formation, lors du passage de mon CAP et maintenant à l’atelier. 

Je me suis habituée à elle et sa taille est parfaite, je la glisse dans mon sac et elle me suit partout. Son système de fermeture est hyper pratique et elle se nettoie facilement ce qui n’est pas un luxe quand on travaille la terre. 

Le fait que VPDDLG soit une jeune marque et que vous apportiez de l’importance à fabriquer vos produits en France et dans de belles matières aide aussi beaucoup à ce que je sois hyper fière de la montrer !!

parcourd_Arnaud_entier.jpg
Le parcours d'Arnaud

Voici le parcours d´Arnaud Brachet, co-fondateur d’UWTI, un actif nomade qui s’est lancé dans l’entrepreneuriat.

 

  • Qui es-tu ?
     

Je suis co-fondateur d’une start-up nommée UWTI incubée au Centquatre, institution culturelle unique à Paris. J’ai en plus deux passions : les vieilles pierres et le bricolage que je satisfais en retapant une longère du 17ème siècle en Normandie :-)

 

  • Raconte-nous ta dernière aventure !
     

Pour le coup, le lancement d’UWTI en est vraiment une !

Avec Arnaud, ami de longue date, nous sommes partis de loin, d'une intuition, d'une rencontre entre deux visions issues de nos expériences propres pour donner naissance à UWTI : la première plateforme de jeux sans écran inspirée des jeux de construction de notre enfance mais augmentée du numérique. 

UWTI, ce sont des briques lumineuses et interactives que l'on assemble et désassemble en fonction du défi proposé. Nous proposons aujourd'hui notre outil en tant que Serious Game auprès des RH et managers qui cherchent à recruter, fédérer et innover différemment.

L'accueil de nos petites briques magiques est super positif ! On espère même en sortir une version grand public à mettre sous le sapin l'année prochaine :-) 

 

  • Pourquoi ce mode vie ?
     

Au bout de presque 10 ans de carrière dans le conseil à travailler pour des grands groupes, j'ai eu envie de travailler un peu pour moi, de laisser tomber le costume et le côté très sérieux et étouffant des grandes entreprises.

J'ai donc quitté cette première vie en 2016 pour me lancer dans l'aventure entrepreneuriale. L'occasion de découvrir une autre façon de travailler, plus passionnante, plus proche de mes valeurs et plus flexible mais aussi plus engageante et sans filet de sécurité.

 

  • Ton baluchon VPDDLG : en quoi est-il adapté à ton mode de vie ?
    Que représente-t-il pour toi ?
     

Mon baluchon ne me quitte jamais! J'adore son côté modulable qui en fait un vrai objet adapté à toutes les situations. A vélo dans Paris, il m'accompagne dans mes journées de travail pour transporter mon ordinateur et ranger mon casque. En week-end, il se transforme en véritable sac de voyage, léger et de taille parfaite pour une escapade d’un jour ou deux. 

C'est aussi mon fidèle compagnon pour la Normandie mais là les objets transportés deviennent plus hétéroclites : perceuse, confiture voire même appareil à raclette!